La voix, organe sous influence 7: La voix chantée des personnes âgées

Le caractère sénescent dépend de plusieurs facteurs dont les plus importants sont liés à la posture qui s’altère, au tronc qui se voûte, aux organes de la cavité abdominale qui s’affaissent. La musculature laryngée, elle aussi, s’atrophie progressivement, en particulier les muscles tenseurs suivis par les muscles de soutien, aussi bien thoraciques qu’abdominaux. Les muqueuses laryngées se déshydratent progressivement, ce qui diminue la capacité vibratoire des cordes vocales.

Sur le plan acoustique on note:

• Un élargissement du vibrato qui devient
plus ample (jusqu’à deux à trois tons). Le passage progressif à un chevrotement: la glotte ne se ferme plus tout à fait et le flux d’air expiré continue à s’échapper au lieu d’être stoppé périodiquement.
• Une fréquence fondamentale qui s’abaisse chez la femme et remonte chez l’homme, ce qui rend le pianissimo difficile à produire, une perte progressive du registre de poitrine; l’apparition de couacs, c’est-à-dire d’arrêts vibratoires, de transformations des voyelles qui tendent toutes à devenir des «u». Une durée de phonation légèrement diminuée, des attaques vocales dures, accompagnées de coups de glotte brutaux, pour compenser le caractère soupirant, témoignage de la faiblesse vocale.
• Un timbre qui est caractérisé par un souffle dans les registres graves, par une diminution des harmoniques aigues, par une justesse du son de plus en plus difficile à produire, puis à maintenir.

Il convient de noter toutefois que le vieillissement biologique de l’homme crée des phénomènes de sénescence qui ne sont pas les mêmes chez tous les individus. Un homme âgé peut avoir un appareil phonoarticulatoire anatomiquement et fonctionnellement encore jeune, alors qu’un homme jeune peut déjà posséder un appareil phonoarticulatoire ayant toutes les caractéristiques de celui d’un homme âgé. La même observation se fait pour le sexe féminin où toutefois il faut souligner un abaissement physiologique de la tessiture dès la période préménopausique.

Article Das APCS bulletin

%d blogueurs aiment cette page :