Reflux Gastro-Oesophagien chez le chanteur

ref250[1]L’association reflux gastro-oesophagien (RGO) et symptômes respiratoires chez l’enfant est fréquente. Celui-ci peut s’accompagner de toux nocturnes, symptômes asthmatiformes, bronchopneumopathies, infections ORL à répétition qui vont bien évidemment interférer avec l’expression vocale. (Le RGO peut être également responsable de manifestations digestives tels que : régurgitations, vomissements, nausées, douleurs épigastriques)
Inversement lors de bronchopneumopathies, on retrouve une incidence de RGO augmentée, de même dans l’asthme, ou lors d’obstruction des voies aériennes supérieures (1/2) [1] [2]

Le mécanisme de cette relation n’est pas connu. Il est d’autant plus important de mieux comprendre ce mécanisme que les traitements anti-acides et antisécrétroires gastriques, s’ils sont efficaces sur le RGO, ne le sont que de manière variable sur les symptômes respiratoires qui peuvent l’accompagner.

Sphère ORL (voies aériennes supérieures)
Le RGO favoriserait le syndrome d’apnée du sommeil, la toux chronique et l’enrouement.
Chez l’enfant, le reflux acide peut entraîner une laryngite postérieure (ou reflux laryngo-pharyngien RGP). Cette laryngite occasionnée par un reflux acide est une cause fréquente de dysphonie et de dysodie qui peut être améliorée par le traitement du RGP [3].

Le RGO pourrait favoriser l’obstruction des voies aériennes supérieures et vraisemblablement cette relation n’est pas univoque, l’obstruction aérienne pourrait favoriser le RGO. L’obstruction des voies aériennes supérieures pourrait en modifiant la pression intrathoracique modifier également la pression abdomino-thoracique et ainsi rendre plus perméable le sphincter oeosphagien et faciliter le reflux.

Médecine des Arts

Lire la suite>

%d blogueurs aiment cette page :