Le corps chantant

J’ai vu la voix, chanter.

Vidéo sur Facebook

Publicités

Allumez la voix!

a9f9be_2f6af6ed39364bb9bfb418825b86ee92[1].png » Finalement, il sert à quoi ce muscle psoas?

Est-il une poubelle à toxines ou le siège de l’âme?

Rétrograder l’âme au point de la mettre à la poubelle, ça doit faire se retourner C.G.JUNG dans sa tombe! Elle était mieux là où l’avait mise DESCARTES, bien cachée au milieu du cerveau dans sa petite boite osseuse, hébergée par l’hypophyse!

Bon, je redeviens sérieuse!

Je ne m’occuperai pas ici des poubelle toxiques, Olivier PIREAU (2) l’a fort bien fait

Mais l’âme?

Immatérielle, on la reconnait pas ses manifestations, comme l’électricité!

L »âme, c’est le souffle, le vent, c’est le mouvement de la vie en nous, nous disent les étymologistes.

« La fantaisie est l’activité propre de l’âme qui éclate partout où cède l’entrave de la conscience, ou lorsque celle-ci s’évanouit tout à fait comme dans le sommeil.  » écrivait C.G. JUNG(1).

« Elle est surtout l’activité créatrice d’où proviennent les réponse à tous les problèmes que nous avons à résoudre. » Ajoutait-il.

Énergie vitale, souffle, vent, invention, fantaisie, éclatement.

Encore un petit pas et on rencontre Alfred WOLFSOHN(3) et son credo :

 » la voix est le muscle de l’âme ».

On s’éloigne du psoas me direz-vous? Pas du tout il est bien là, mais pas tout seul!

Il appartient à une famille de muscles profonds qui s’associent pour nous permettre d’exprimer physiquement notre spontanéité, de chanter, de bondir, de rire.

Un groupe de muscles( en rouge sur l’illustration) a pour mission de gérer les appuis, ce sont le quadriceps et le psoas qui repoussent le sol pendant le déroulement des pas, le saut, le bondissement et le diaphragme qui permet l’appui du souffle pendant le chant, le cri, les efforts.

Un second groupes( en vert) se charge de stabiliser et protéger les courbures vertébrales afin d’assurer des amarres solide aux muscles de l’appui, ce sont les transverses de l’abdomen qui soutiennent l’appui diaphragmatique, les psoas internes et les piliers du diaphragme qui redressent la courbure lombaire, les longs du cou leurs homologue cervicaux ainsi que les muscles paravertébraux qui érigent l’axe vertébral.

Une saine collaboration!

On finit par comprendre pourquoi le royaume des cieux, n’est accessible qu’à ceux qui redeviennent des enfants. Spontanéité, fantaisie, naturel…en sont les clefs. Jean de Lafontaine se trompait gravement…il faut chanter pour laisser vivre l’âme. »

http://marie.hutois.over-blog.com/2015/12/allumer-la-voix-3-pauvre-psoas.html

Respire à l’endroit

a9f9be_ba567d424d184601b116df7633705dd81La respiration comporte deux mouvements:

– L’ Inspiration (Par le nez)
La partie basse des poumons se remplit d’air, le diaphragme descend et par conséquent comprime les viscères ce qui donne un effet de ventre légèrement gonflé.
– L’Expiration (Par la bouche)
Le poumons se vident, par conséquent le diaphragme suit le mouvement et remonte, le ventre se dégonfle légèrement, puisque les viscères ne sont plus comprimées.

a9f9be_046c23d04486416a9a6e3094ef2a9f661

%d blogueurs aiment cette page :