La voix, organe sous influence 6: La ménopause non substituée

On note une transformation des cordes vocales, une fonte  musculaire compensée par un œdème du bord libre des lèvres vocales et augmentation de flux sanguin. Il s’ensuit un effet sur les caractéristiques vibratoires se manifestant par des couacs et une certaine raucité vocale. Il y a un épaississement du bord libre des cordes vocales identique à celui observé dans des cas d’hypothyroïdie, d’où abaissement de la voix et altération de la qualité du timbre. Liées à l’hypotonicité musculaire, nombreux sont les chanteurs qui développent des hernies hiatales, ce qui conduit à un reflux gastro-oesophagien. A nouveau diminution de la fréquence fondamentale, raucité, diminution d’étendue vocale, fatigue vocale voire douleurs situées au niveau de la gorge.

Article Das APCS bulletin

 

La voix, organe sous influence 5: La préménopause

Celle-ci se manifeste quatre ans avant la ménopause et devient gênante la dernière année. L’œstrone et l’œstradiol diminuent mais se stabilisent. La réduction des œstrogènes entraîne en réaction une augmentation de la sécrétion hypophysaire. Les androgènes ne diminuent pas ou peu chez la femme ménopausée sécrétées tant par les ovaires que par les surrénales. Après la ménopause le taux d’œstrones est moins abaissé chez les femmes obèses que chez les femmes maigres d’où plus grande facilité à garder une aisance dans l’aigu.

La voix, organe, sous influence 4: Vieillissement de la voix

cordes-vocales[1].jpgQui dit vieillissement dit changements de la sécrétion hormonale.

  • Pour l’homme on note une diminution du taux de et une diminution de la sécrétion surrénalienne d’androgènes  dès 30 ans. Mais aussi une augmentation du taux des œstrogènes circulant, ce qui stabilise les performances vocales de l’homme avec l’âge.
  • La femme a un peu moins de chance. Pour elle, la ménopause intervient vers l’âge moyen vers 51 ou 55 ans. Cependant, avec un bon traitement hormonal de substitution, il y a la possibilité de ralentir l’inéluctable, et de chanter très bien quelques années de plus.

Article Das APCS bulletin

 

Les muscles du larynx: Introduction

La voix, organe sous influence 2: Les menstruations

makingbubbles-1024x798[1]Le syndrome prémenstruel

Précédant l’apparition des règles le taux des œstrogènes circulant dans le corps, diminue, provoquant un relâchement tissulaire et de l’œdème au niveau du bord des cordes vocales. Ce phénomène provoque une fatigue vocale, jette un voile, et une mauvaise qualité vibratoire essentiellement marquée pour les fréquences aigues.

Les muqueuses qui recouvrent les cordes vocales possèdent ce qu’on appelle des mécanorécepteurs hyper-sensibles aux variations hormonales circulant dans le sang. Ce qui peut provoquer une coordination des mouvements articulatoires (crico-aryténoïdien / crico-thyroïdien) médiocre, d’où difficulté à maîtriser tensions et élongations de la musculature cordale. La variation du taux d’hormones provoque une diminution des forces d’ accolement des lèvres vocales avec ses répercussions fréquentielles sur la hauteur. L’instabilité momentanée de la masse cordale est responsable de sa mauvaise fermeture. Selon des recherches menées auprès de nombreuses femme on note, en phase ovulatoire, une fatigue vocale, des micro-varices visibles au niveau des lèvres vocales, une diminution d’amplitude vibratoire d’un côté uniquement. Mais parfois aussi, un reflux acide et une fatigue vocale après une heure de travail vocal.  En phase prémenstruelle, certaines présentent, une nette diminution d’étendue à partir de l’aigu et une asymétrie des vibrations.

Un peu moins de la moitié des femmes souffrent d’altération vocales marquée visible ou audible, durant leur période prémenstruelle. Un peu plus de la moitié présente un problème ressenti

La menstruation

L’hypothalamus, l’hypophyse, les hormones ovariennes et l’endomètre utérin se conjuguent pour donner les menstruations.
L’hypothalamus sécrète une hormone qui agit sur l’hypophyse. Cette dernière sécrète des hormones dites gonadotropes qui agissent à leur tour sur les ovaires. Beaucoup de jeunes chanteuses interrogées admettent qu’ il y a libération et amélioration de la qualité vocale avec l’apparition des règles. Leur léger état dépressif  disparaît (hors dysménorrhée).

La prise de contraceptifs oraux

5% des femmes interrogées présentent un changement dans la qualité vocale essentiellement au niveau des caractéristiques vibratoires. Un plus grand nombre admettent une altération de l’humeur, des tendances dépressives car le contrôle de l’humeur est en relation avec les fonctions du cerveau (sérotonine, norépinéphrine, dopamine synthétisés à partir de précurseurs tels que tryptophane et tyrosine). La pilule contraceptive diminue le transport de la tyrosine plasmatique vers le cerveau d’où l’altération décrite de l’humeur.

Article Das APCS bulletin

La voix, organe sous influence 1: La mue

thPJE5JEWILa mue

Voici un article qui répondra aux questions des parents qui me demandent pourquoi je refuse de donner des cours de chant à leurs enfants. Il est préférable d’attendre que celui-ci passe sa puberté avant de l’inscrire. Vous allez mieux comprendre pourquoi.

La voix  change à la puberté  vers treize, quatorze ans. Organe plus précoce chez la petite fille, la voix baisse d’une tierce à une quinte tandis que celle du garçon descend d’un octave.  Durant environ six mois, cette mue, progresse sous l’influence des hormones mâles ou femelles au travers des cellules cibles sensibles. L’appareil phonatoire comme tout le reste du corps subit une  » maturation »: On note des problèmes musculaires, une adaptation de l’équipage laryngé aux résonateurs. Un problème psychologique par rapport à l’acceptation de cette nouvelle voix (voix qui « déraille », passe du grave à l’aigu).

Toutes ces instabilités momentanées ne sont pas pathologiques mais liées au décalage entre le pharynx et le larynx; à toutes ces nouvelles coordinations musculaires et aux congestions liées à un afflux sanguin inhérent au taux d’hormone circulant dans le sang durant la mue.

Voilà pourquoi il est préférable d’attendre que l’appareil phonatoire soit mature avant d’entamer tous cours de chant.

Des cordes vocales créées en laboratoire

Des chercheurs américains de l’Université Wisconsin-Madison sont parvenus pour la première fois à cultiver en laboratoire des tissus de corde vocale fonctionnels. Les recherches en sont encore au premier stade, mais l’avancée est importante car les cordes vocales sont « un système délicat et difficile à répliquer », souligne Nathan Welham qui a mené l’étude publiée dans la revue médicale Science Translational Medicine. La prouesse est d’avoir pu non seulement les greffer avec succès chez des rongeurs mais aussi vérifier la fonctionnalité de ces tissus de cordes vocales.

Lire la suite de l’article:

https://www.sciencesetavenir.fr/sante/des-cordes-vocales-fonctionnelles-creees-en-laboratoire_29623

Hygiène vocale en 10 points

1. Clarifier les objectifs de la rééducation et permettre aux parents et à l’enfant de s’exprimer afin de replacer le problème vocal dans le vécu de l’enfant.
Le rôle des parents est primordial et, usant de psychologie, le rééducateur tentera de les dissuader de certaines mesures stériles telles que « ne crie pas si fort », ou « traumatisantes (moqueries). Menacer est inutile, en revanche valoriser tout progrès, rassurer et encourager l’enfant seront bien plus bénéfiques.

2. Modifier l’environnement est primordial
• Toute la famille devra s’interroger sur sa propre pratique vocale ; l’exemple est encore la meilleure méthode éducative, si les parents s’arrêtent de crier ou de parler fort, l’enfant n’en sera que plus aidé.
• De même, il faudra veiller à ne pas parler dans le bruit, baisser le volume sonore environnant si possible.
• Respecter le temps de parole de chacun (notamment dans les familles nombreuses au moment des repas, ou dans des lieux de convivialités).
• Cesser de fumer dans des espaces où il y a des enfants, car le tabac outre ces effets cancérigènes a des effets quotidien dommageables sur la membrane qui recouvre le conduit vocal et l’inhalation de la fumée dessèche et irrite le larynx.
• Eviter les changements trop brusques de température, l’air conditionné, l’humidité.
• Eviter de parler durant une activité physique, dans un endroit enfumé ou empoussiéré.

3. Prendre soin de sa voix chantée tout autant que de sa voix parlée
En effet l’enfant ne devra « déclasser » ni l’un, ni l’autre, car les cordes vocales vibreraient anormalement, les résonateurs auraient une configuration inhabituelle.

4. Surveiller sa phonation
Les coups de glotte, les attaques trop dures, les phonations inverses vibreraient anormalement, les résonateurs auraient une configuration inhabituelle.

5. Réfléchir aux activités sources de conflits émotionnels, pouvant mener à l’abus vocal
Concours de cris, cour de récréation, grands-parents malentendants. Dans certains cas, un abord psychologique sera nécessaire : es enfants crient pour manifester la colère, il faudra les amener à une expression plus équilibrée.

Article Médecine des Arts Musique

Les orthophonistes (Vidéo Facebook)

%d blogueurs aiment cette page :