Les affections des musiciens

P1000580Voici l’objet du travail de l’Institut de Médecine des Arts-Musique où j’ai été formée:

Les pratiques musicales sont une source de plaisir, mais également exposent à des contraintes physiques et psychologiques insuffisamment connues des thérapeutes et des musiciens eux-mêmes.
Les contraintes qui pèsent sur les pratiques artistiques sont variés selon l’instrument, le mode de pratique (concertiste, musicien d’orchestre, soliste, amateur, professionnel, élève), les répertoires (classique, rock, jazz, variétés, etc.), l’environnement, le rythme de travail, etc. Mais certains risques sont présents quelle que soit la pratique, tout en s’exerçant à des degrés divers.
Les maladies liées aux pratiques musicales sont de gravité variée, de symptômes gênant peu ou pas la pratique à des lésions suffisamment graves pour imposer a minima l’arrêt momentané de la pratique. L’effet cumulatif des contraintes physiques exigées pour jouer d’un instrument est différent selon les instruments, mais toujours présent. Si les contraintes mécaniques entraînent des effets pathologiques à court terme, le plus souvent se surajoutent des postures inadéquates, des compensations multiples, des gestes respectant peu la physiologie qui ont alors des répercussions à plus long terme.
Les études épidémiologiques révèlent l’étendue du problème. Le risque d’affections des musiciens en relation avec leur pratique est extrêmement fréquent.
50 à 76 % des musiciens professionnels vont être affectés par des troubles ostéo-articulaires. La prévalence de ces troubles de santé chez les instrumentistes à vent dans la famille des cuivres : cor anglais (french horn), trombone, trompette ou tuba, est de 63 %, et celle-ci est plus importante encore pour des instruments comme les cordes par exemple. La douleur est un symptôme que l’on retrouve fréquemment chez le musicien ; elle est présente chez 89 % des musiciens de conservatoire de haut niveau et celle-ci est majoritairement liée (>50%), d’après les musiciens eux-mêmes, à la pratique artistique.
Cela ne résume pas l’ensemble des troubles qui affectent le musicien : le stress, le trac, la dystonie de fonction, les problèmes dermatologiques, de la sphère orale et de l’embouchure des instrumentistes à vent, de l’audition sont autant de troubles qui les affectent.

1. Tendinite (syndrome de surmenage spécifique)
2. Syndrome de surmenage non spécifique
3. Compressions nerveuses
4. Dystonie de fonction
5. Troubles auditifs
6. Troubles dermatologiques
7. Affections de l’embouchure de l’instrumentiste à vent
8. Troubles des articulations-temporo-mandibulaires
9. Stress
10. Trac
La prévention est une nécessité, une exigence que chaque musicien doit intégrer afin d’éviter les risques et les affections qui peuvent mettre en difficulté la pratique et la carrière elle-même. La prévention sera d’autant plus efficace qu’elle va s’intégrer dans une véritable stratégie préventive qui prendra en compte l’ensemble des risques, organisationnels, environnementaux, techniques, psychologiques, gestuels et posturaux.

être attentif aux matériels, aux lieux de pratique
développer de bonnes habitudes de pratique, des pauses, des répertoires appropriés
prendre conscience de la dimension corporelle et psychologique de la pratique
développer des comportements de base salutogène (bien-être, hygiène de vie)
développer des gestes et des postures physiologiques
Médecine des arts se consacre depuis 1975 à la santé des artistes et particulièrement du musicien. Médecine des arts® développe des programmes de prévention, de recherche, de formation et a mis en place un réseau permettant une prise en charge spécialisée. Médecine des arts a créé en 1990 le premier Diplôme européen de Médecine des arts dédié à la santé du musicien. Le site internet Médecine des arts est le support sur la santé du musicien le plus visité sur le plan international. Le site Médecine des arts® a été créé pour améliorer la qualité de l’information destinée aux musiciens, aux thérapeutes et à toutes les personnes concernées par la santé des artistes et pour développer les connaissances dans ce domaine.

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :